ÉDITIONS UMUSOZO
Home Courrier Umusozo Livres e-books Recherche Commandes Livres d'occasion News Contact
Abus narcissique1


Selon P.-C. Racamier, l’abus narcissique concerne la relation dans laquelle « l’adulte a imposé son propre narcissisme au détriment de celui de l’enfant. La séduction aura été radicalement gauchie. L’attente narcissique de la mère aura été excessivement élevée ; ou trop étroitement ciblée ; ou les deux ; quoi qu’il en soit, elle sera devenue contraignante. Ainsi contraignante, elle sera faite insatiable. » 2 D’après le même auteur, cette insatisfaction peut générer une séduction continuelle et, celle-ci peut aboutir à un inceste comme « ultime remède. »

Dans mon ouvrage cité en référence [notes de bas de page], j'ai présenté deux cas cliniques de jeunes qui ont été idéalisés dès la naissance par leurs parents :

Dans le premier cas, l'enfant avait été considéré comme un « héros » qui viendrait sauver l’honneur de la famille en situation d'exil. En effet, la famille avait vécu des situations difficiles au pays d'origine et, ici en France, les parents attendaient la « réussite » à tout prix par l'intermédiaire de leur fils ! Pour cela, cet enfant n’avait pas de place possible pour exister en dehors des attentes familiales. Ce serait sans doute une relation trop « narcissique » entre cet adolescent et ses parents qui aurait poussé le petit garçon à se rebeller. Cela pour demander de l’aide à l’extérieur afin qu’un espace à lui puisse être aménagé. Néanmoins, malgré les résultats prometteurs de la prise en charge psychologique, les parents du patient n’ont pas lâché prise. Ainsi, mon hypothèse est qu'à l'adolescence, l’enfant a dû se rebeller à nouveau pour appeler au secours !

Par conséquent, ce qui nous intéresse particulièrement, c’est ce qui s’est passé au début de l’adolescence : le jeune patient a sombré dans un comportement violent qui impliquait cette fois-ci l’opposition physique contre son père et l’entrée en bande pour revendiquer son indépendance. Au fait, il a lancé un défi à sa famille.

Quant au deuxième cas clinique, il concerne un adolescent dont la manifestation des symptômes diffère de celle du premier cas : chez le deuxième patient, ce n'est pas la famille qui a été victime des troubles du comportement mais plutôt la société. Dès sa naissance, l'enfant avait été idéalisé et considéré comme un futur « héros » qui viendrait venger les humiliations endurées par la famille lors de son parcours d'exil !

Constat : le premier patient retourne sa violence contre sa propre famille alors que, pour le second, c’est la société qui est visée au profit de la famille. Pourtant, les deux cas ont une souche commune : le traumatisme des événements violents hérité des parents en exil. C’est ainsi que, dans les pathologies dues au « pas assez de mémoire » traumatique, on observe le plus souvent un conflit de générations – au sein de la famille même ; tandis que le « trop de mémoire » traumatique produirait, au contraire, des conduites antisociales dirigées contre ceux qui sont perçus comme des ennemis ou des étrangers – des « boucs émissaires » le plus souvent.

1Cf. SEBUNUMA D., La compulsion de répétition dans les violences collectives, 2012 ; puis à Issy-les-Moulineaux, Éditions Umusozo, 2013.

2RACAMIER P.-C., L’inceste et l’incestuel, Paris, Editions du Collège, 1995, pp. 84 – 85.

Déogratias SEBUNUMA
Psychologue clinicien - Auteur

Titulaire du Doctorat de
 
«Recherche en psychopathologie
fondamentale et psychanalyse
»

Psychopathologie
Descriptive II


Aperçu

Synthèse

Commander

Le Jugement
de l'Histoire


Aperçu

Synthèse

Commander

Le génocide
au Rwanda


Aperçu

Synthèse

Commander

Essai sur
l'autosuggestion


Aperçu

Synthèse

Commander

Psychopathologie descriptive I
Essais
sur les violences collectives

Aperçu

Synthèse

Commander

Communautarisme
et autochtonie –
Du cas du Rwanda
à l'universel

Aperçu

Synthèse

Commander

Rwanda :
crimes d'honneur
et influences régionales

Aperçu

Synthèse

Commander

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective

Aperçu

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Aperçu

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective
Cet ouvrage est désormais édité par
les EDITIONS UMUSOZO