ÉDITIONS UMUSOZO
Home Courrier Umusozo Livres e-books Recherche Commandes Livres d'occasion News Contact
Génocide, sociocide1

« Les différentes figures de la mort, le meurtre, l'assassinat, la disparition, à l'échelle d'un génocide (il faudrait dire aussi un sociocide), ne peuvent être traitées par la psyché comme un deuil normal. Elles concernent aussi l'espèce, les rapports généalogiques, les ensembles transsubjectifs, c'est-à-dire les fondements narcissiques de la continuité de la vie même2.

Dans les sociétés qui sortent d'une catastrophe sociale, les individus travaillent au refoulement des événements traumatiques, alors que d'autres maintiennent éveillées la douleur et l'horreur. Pour eux le refoulement est impossible. Le travail de la mémoire et de l'oubli, le travail de l'historisation sont entravés et pour des raisons internes et pour celles qui tiennent aux défauts de l'inscription mémoriale collective.

C'est pourquoi la levée des résistances à se souvenir est très longue : il aura fallu près de quarante ans pour que soient pensées plus amplement la terreur et l'horreur nazies. C'est le temps de deux générations3. C'est aussi le temps où la tension entre la remémoration de la douleur des survivants et le déni collectif de sa cause se mobilisent dans les derniers grands procès »4.

Ces observations de R. Kaës illustrent parfaitement la problématique qui retient notre attention dans la présente réflexion.

1Cf. SEBUNUMA D., Le génocide au Rwanda : postures et impostures génocidaires, Paris, Éditions Umusozo, 2015.

2 KAËS R., texte : « Ruptures catastrophiques et travail de la mémoire », in PUGET J. et all., Violence d'État et psychanalyse, Dunod, Paris, 1989, pp.171 - 204. KAËS R., texte : « Ruptures catastrophiques et travail de la mémoire », in PUGET J. et all., Violence d'État et psychanalyse, Dunod, Paris, 1989, pp.171 - 204.

3 Cf. H. Nissenson (1987), L'éléphant et le problème juif. Lire aussi K. Husemann (1987), Garder le silence, là est le crime, in cité in op. cit.

4KAËS R., texte : « Ruptures catastrophiques et travail de la mémoire », in PUGET J. et all., Violence d'État et psychanalyse, op. cit.,ibid.

Déogratias SEBUNUMA
Psychologue clinicien - Auteur

Titulaire du Doctorat de
 
«Recherche en psychopathologie
fondamentale et psychanalyse
»

Psychopathologie
Descriptive II


Aperçu

Synthèse

Commander

Le Jugement
de l'Histoire


Aperçu

Synthèse

Commander

Le génocide
au Rwanda


Aperçu

Synthèse

Commander

Essai sur
l'autosuggestion


Aperçu

Synthèse

Commander

Psychopathologie descriptive I
Essais
sur les violences collectives

Aperçu

Synthèse

Commander

Communautarisme
et autochtonie –
Du cas du Rwanda
à l'universel

Aperçu

Synthèse

Commander

Rwanda :
crimes d'honneur
et influences régionales

Aperçu

Synthèse

Commander

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective

Aperçu

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Aperçu

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective
Cet ouvrage est désormais édité par
les EDITIONS UMUSOZO